fbpx

Tradëm s’associe à FRDJ pour guérir les maux par les mots

1 février 2019

Tradëm

Du 1er au 15 février 2019, vos interactions se traduisent en actions dans la lutte contre le DT1.

 

Tradëm lance aujourd’hui sa campagne de sensibilisation au diabète de type 1 (DT1), Guérir les maux par les mots/Words for a Cure.

Tout au long de l’année, nous alimenterons la présente section de notre blogue, qui mettra en lumière cette maladie chronique grave (souvent) méconnue, racontera la lutte quotidienne de celles et ceux qui en sont atteints et fera le point sur l’état d’avancement de la recherche.

C’est dans le cadre de cette campagne en continu que nous nous associons à FRDJ, chef de file mondial du financement de la recherche sur le diabète de type 1, afin de lever des fonds pour cette cause qui nous tient à cœur (et qui nous touche personnellement : Myriam, cofondatrice de Tradëm, a reçu un diagnostic de DT1 à l’âge de 22 ans).

 

Du 1er au 15 février, Tradëm remettra 10 ¢1 à FRDJ pour chaque :

  • partage, mention J’aime (et ses dérivés J’adore, Triste, etc.) ou commentaire recueilli sur ses publications Facebook2;
  • partage (« retweet »), mention J’aime ou commentaire recueilli sur ses publications Twitter;
  • utilisation des mots-clics #GuerirLesMauxParLesMots ou #WordsForACure sur Twitter ou Facebook3.

 

Ce n’est pas tout :

À la fin de l’année, Tradëm remettra 1 % de ses recettes annuelles à FRDJ4.

 

Faire affaire avec Tradëm, c’est donc aussi
aider une cause qui en vaut le coup – et le coût!

 

Allez-y! Partagez, aimez, commentez, utilisez les mots-clics #GuerirLesMauxParLesMots et #WordsForACure à fond! C’est bien moins difficile que de calculer la teneur en glucides de tous vos repas! 😉

#GuerirLesMauxParLesMots : vos interactions se traduisent en actions dans la lutte contre le DT1.
 

Pour nous aider à
#GuerirLesMauxParLesMots

Facebook  @trademcomm

  @trademcomm

Vous pouvez aussi faire un don à FRDJ : https://www.frdj.ca/donnez/.

 

Nous vous remercions de votre soutien.

 


1. Jusqu’à concurrence de 1 000 $. 

2. Publications ultérieures au 31 janvier. 

3. Les publications Facebook doivent être publiques. 

4. Aucun maximum! 


 


© Traductions Tradëm S.E.N.C., 2019