fbpx

Pourquoi les meilleurs langagiers sont chez Tradëm (2 de 4)

6 décembre 2018

Mathieu

Comme nous y faisions allusion dans le précédent article, les offres d’emploi ou de collaboration des agences ou cabinets de traduction traditionnels ne sont souvent pas très alléchantes pour les traducteurs.

D’abord, le test.

Ce ne sont pas tous les traducteurs qui vont se priver de revenus pendant deux ou trois heures pour se soumettre au test non rémunéré du Vieux Jeu (l’exemple de cabinet décrit ici).

Certains pigistes sont déjà très sollicités. Ces pigistes, la crème de la crème, ne manquent ni de clients, ni de contrats. Donc, ils n’ont pas vraiment besoin du Vieux Jeu, et ne verront aucun intérêt à passer ce test (sans compter qu’ils connaissent la réputation de ce genre de cabinet). Mais si une agence ou un cabinet leur demandait uniquement de remplir un court formulaire et leur offrait des conditions semblables – voire supérieures – à celles de leurs clients actuels? C’est ce que Tradëm leur offre.

D’autres langagiers sont déjà salariés de la fonction publique ou d’une entreprise (dans certains cas, même, d’un cabinet de traduction). Ils aimeraient décrocher quelques petits contrats çà et là, se faire un revenu d’appoint. Que leurs talents, leurs connaissances, leur expérience leur rapportent davantage. Eux non plus n’ont pas vraiment besoin du Vieux Jeu. Mais si une agence ou un cabinet leur demandait uniquement de remplir un court formulaire et leur proposait des contrats ponctuels, qu’ils seraient toujours libres d’accepter ou de refuser, et leur offrait des conditions qui tiennent réellement compte de leur situation? C’est ce que Tradëm leur offre.

Voilà deux exemples de langagiers qualifiés que les agences et cabinets traditionnels ne parviennent pas à attirer ou à retenir, soit parce qu’ils en sont incapables, soit parce qu’ils manquent de vision ou de flexibilité.

Ces langagiers sont chez Tradëm.

 

Non, ils n’ont pas absolument besoin de Tradëm non plus. Ils sont ici parce qu’ils le veulent réellement. Parce que nous leur offrons ce qu’ils veulent. Parce que nous comprenons ce qu’ils cherchent et ne cherchent pas : nous sommes passés par là.

Ce qu’ils cherchent d’abord et avant tout, ce sont de bonnes conditions. C’est le sujet du prochain article.


© Traductions Tradëm S.E.N.C., 2019