fbpx

Pourquoi les meilleurs langagiers sont chez Tradëm (3 de 4)

10 décembre 2018

Mathieu

Outre les tests, les agences et les cabinets vont bien souvent imposer leurs conditions à leurs pigistes. Ils vont exiger l’achat de certains outils, fixer les tarifs, décider des modalités de paiement, etc. Cette méthode a fait son temps (et n’aurait jamais même dû exister). C’est un peu comme si le client d’un plombier lui disait :

« Va t’acheter une nouvelle clé Stillson, mon grand. Je vais te donner 25 cennes l’heure et te le payer par Pony Express dans 60 jours1. »

 

Si le plombier acceptait ces conditions ridicules (pourquoi?), il ferait sans doute un travail adéquat – professionnalisme oblige –, mais on ne peut pas dire qu’il aurait le cœur à l’ouvrage, n’est-ce pas?

Pensez-vous que les traducteurs aiment travailler avec ces agences ou cabinets? Pensez-vous qu’ils sont motivés à donner le meilleur d’eux-mêmes?

Les langagiers aiment Tradëm.
Par conséquent, les clients aiment Tradëm :


collaborateur heureux = collaborateur motivé = travail de qualité

Win-Win-Win-WIN
 

« Oui, mais… »

 


1. « Checke-moi c’te gang d’incultes! Daniel Stillson a breveté sa clé à tuyau en 1869, et le Pony Express a cessé ses activités en 1861. » On le sait (tout le monde sait ça, voyons!). Cet exemple défie l’entendement, comme ce que certains cabinets et agences imposent à leurs employés et à leurs pigistes. Bref, calme-toi, c’est voulu! 😉 


© Traductions Tradëm S.E.N.C., 2019